L’ŒUVRE

Stratège du Pop et poète des couleurs

DAGMAR BURISCH, historienne d’art

 

Les collages de différents médias de Bernd Luz, artiste et designer en communication se glissent avec talent dans notre perception. Les tableaux à thème étroitement tissés qui captent l’œil par des supports très colorés et le fascinent dans un entrelacs d’associations s’alimentent d’objets du quotidien ainsi que d’une collection d’images collectives. Bernd Luz calcule et joue avec les habitudes visuelles de ses contemporains, s’appuie sur le connu et s’accapare de l’effet de reconnaissance. Ses travaux avec les différents médias parsemés de citations en image se consacrant à divers complexes de thèmes (portraits de ville, motifs cultes, études sur les animaux, grandes dates du sport automobile, etc.) correspondent, dans l’isolation et le réagencement des éléments, au principe du collage. Mais ils sont encore plus proches de la peinture combinée du Pop Art car tous comme les artistes d’alors, Bernd Luz a créé son propre langage des images en combinant peinture et impression photo. Ses gestes de peintre se croisent pour former une composition à partir de reproductions d’images créant ainsi des images racontant des histoires d’un genre qui lui appartient. Dans le choix des motifs, il met consciemment sur un pied d’égalité le banal et le style soutenu. Fidèle au Pop Art, ses travaux estompent les frontières entre la culture de masse et la culture de haut niveau, voire il allie les deux dans une inspiration tendue et excitante – prête au dialogue. Bernd Luz, expert en communication, fait entrer la vie dans son art et l’art dans sa vie. Dans ses récents travaux, en renonçant à toute allusion et figure matérialisées, Bernd Luz et l’image s’en remettent à la cohabitation de la couleur, de la structure et de la lumière. La peinture, jusqu’à présent plutôt au rang de figurant, devient maintenant l’acteur principal, la composition n’est plus un concept mais il conditionne l’humeur. On oublie la forte imbrication des motifs réalisée par les collages et l’on fait face à un espace coloré pur et illusionniste, la plupart du temps commandé par une couleur dominante. Des traits de couleurs transparents créés sur la surface à la racle rythment et ouvrent l’espace de l’image. Des vers poétiques renforcent encore l’ambiance produite par les espaces colorés – le mot et l’image, ensemble, créent une peinture d’idées accessible qui parle aux sens.